Nouveauté 2023 (1) : Dragon Assassin

Pour bien commencer l’année, cette grosse petite nouveauté parue à l’instant chez PKJ (je te l’avais annoncée dans mon bilan, ce n’est donc pas la surprise du siècle). Je dis grosse petite, car le bouquin fait quand même 450 pages, mais il contient trois tomes distincts (qui se suivent, néanmoins). L’éditeur annonce à partir deLire la suite « Nouveauté 2023 (1) : Dragon Assassin »

Bilan 2022 en chiffres et en lettres

Comme j’ai décidé de ne plus travailler jusqu’à la fin de l’année (bon, ça s’est mal goupillé, normalement je décide ça plus tôt), l’heure est venue de dresser le traditionnel bilan pour l’année écoulée. Ça va être l’occasion de comparer 2022 à la précédente. À vue de nez, je dirais que j’ai plus travaillé, parceLire la suite « Bilan 2022 en chiffres et en lettres »

Qui es-tu, mastodonte ?

Puisque la sortie est désormais officialisée, je peux enfin te parler un peu plus en détail de mon mastodonte de l’année (si tu n’as pas suivi, ça a commencé ici, et ça s’est poursuivi là et là, pour se conclure à cet endroit). Ce fut un IMMENSE honneur pour moi de traduire ce nouvel opusLire la suite « Qui es-tu, mastodonte ? »

Nouveauté 2022 (7) : Couronnement fatal à Middle Fenton, une enquête de Loveday & Ryder

Septième parution de l’année avec ce cinquième tome d’une série dont chaque livre peut se lire indépendamment (plus ou moins, parce qu’on suit malgré tout l’évolution des personnages sur l’ensemble, mais disons que chaque intrigue se tient seule). Si tu as bien suivi, ce n’est que le deuxième de la série que je traduis, leLire la suite « Nouveauté 2022 (7) : Couronnement fatal à Middle Fenton, une enquête de Loveday & Ryder »

Point final mastodonte

Fini. Finifinifinifinifinifinifinifinifinifinifini. J’ai fi-ni. FINI ! C’est à peu près l’état d’excitation dans lequel je me trouve après avoir fini (oui, tu as bien lu, fini) ce projet monstre qui m’occupe depuis juillet (celui dont je t’ai parlé là, là et là). C’est pourtant pas la première fois que je finis (finis !) une trad, mais celle-ciLire la suite « Point final mastodonte »

Nouveauté 2022 (6) : War of the Cards

Sortie aujourd’hui (je crois) du troisième et dernier tome de la série de Colleen Oakes consacrée à la reine de cœur chère à Lewis Carroll ! Et je dois dire que la trilogie s’améliore à chaque bouquin, c’est du moins l’impression que j’ai eue à la traduction. Il arrive que des cycles s’essoufflent un peu, queLire la suite « Nouveauté 2022 (6) : War of the Cards »

Point d’étape mastodonte – 3

(Tu peux retrouver les deux premières parties ici et là.) Traditionnel point d’étape, à présent que je suis venu à bout de la troisième partie. Celle-ci est un poil plus longue que les deux premières réunies (789 000 signes contre 772 000). À côté, la fin du texte ne devrait être qu’une formalité (à peine 400 000 signes,Lire la suite « Point d’étape mastodonte – 3 »

Point d’étape mastodonte – 2

Me voici ni très bavard ni très assidu, les lectures en retard s’accumulent, les feuillets traduits aussi. Après un ralentissement assez malvenu (le texte définitif s’avère truffé de microchangements par rapport à la V1 sur laquelle je bossais, j’ai donc dû tout pointer pour ne rien laisser passer – il y a quelques bidouilles sansLire la suite « Point d’étape mastodonte – 2 »

Point d’étape mastodonte – 1

Je le savais depuis longtemps : mon plus gros chantier de l’année – tant en termes de volume que d’enjeux – serait un ouvrage colossal d’environ 2 millions de signes en VF (plus de 1000 pages sur le fichier d’origine). L’objectif étant de caler la sortie sur celle de la VO, il s’avère que les délaisLire la suite « Point d’étape mastodonte – 1 »

Digressions autour du foisonnement

Le français est une langue plus « foisonnante » que l’anglais, à savoir qu’une traduction en français sera, en moyenne, 15 à 20% plus longue qu’un texte original dans la langue de Shakespeare. La preuve en est : Guillaume Secouelapoire nécessite 23 caractères espace comprise, alors que William Shakespeare en compte 19, soit une augmentation d’environ 20%,Lire la suite « Digressions autour du foisonnement« 

Une quinzaine en enfer

[Comme je t’aime bien, je préfère te prévenir, c’est un peu long. Et j’eus su coder un sommaire sur WordPress, mais n’ai pas tellement le courage ni le temps de me replonger dedans, alors dans ma grande mansuétude je te mets des intertitres en gras sans lien pour cliquer dessus, c’est déjà ça.] 1. LeLire la suite « Une quinzaine en enfer« 

Unboxing Le Masque tombe (Bone Season 4)

Tu te rappelles quand je t’ai présenté Le Chant se lève ? Eh bien, voici la suite. Ce tome 4 conclut le premier arc narratif de l’heptalogie prévue par l’autrice dès la publication du tome 1 (Saison d’os) il y a presque dix ans. On ne peut qu’être impressionné devant le travail abattu par Samantha Shannon. Je n’aiLire la suite « Unboxing Le Masque tombe (Bone Season 4)« 

Unboxing Blood of Wonderland

Voici donc le deuxième tome – paru le 9 mars – de cette trilogie de Colleen Oakes centrée sur la reine de cœur d’Alice au pays des merveilles. Je reprendrai en incipit la citation inscrite sur le rabat du bouquin : « Chaque “bon méchant” mérite son histoire, et Colleen Oakes nous offre un aperçu fascinant duLire la suite « Unboxing Blood of Wonderland »

Unboxing Feu d’artifice mortel, une enquête de Loveday & Ryder

J’ai failli oublier de te parler de ça, car le bouquin ne m’était pas parvenu. Depuis que je travaille dans l’édition, j’ai toujours du mal à donner la date du jour, car on a une vision à court terme (la signature du bon à tirer), à moyen terme (la remise du texte et le suiviLire la suite « Unboxing Feu d’artifice mortel, une enquête de Loveday & Ryder »

Unboxing De brindilles et d’os (Les Enfants indociles – 2)

Ah, première nouveauté de l’année 2022 ! Enfin, techniquement, c’est la seconde après Éducation meurtrière – également chez Pygmalion – (on en reparle bientôt), et elle n’est pas encore sortie (il va te falloir attendre dix petits jours avant de te ruer dessus), mais tu peux d’ores et déjà la précommander chez ton libraire préféré.Lire la suite « Unboxing De brindilles et d’os (Les Enfants indociles – 2) »

Bilan 2021 en chiffres et en lettres

Petit bilan de mes travaux 2021 : 12 romans traduits, 9 publiés, 5,8M de signes tapés (pauvre clavier).

Unboxing Le Chant se lève (Bone Season 3)

Non seulement j’adore recevoir des bouquins, mais quand en plus ils arrivent en deux versions (reliée et brochée), c’est toujours un peu Noël (merci De Saxus pour ces belles éditions systématiques). Et quand c’est le fruit de la série qui m’occupe le plus ces temps-ci, c’est aussi la preuve du boulot accompli, donc forcément gratifiant.Lire la suite « Unboxing Le Chant se lève (Bone Season 3) »

Unboxing Le Chef

Sortie prévue le 21/10/2021 Décidément, ça n’arrête pas ! C’est toujours un plaisir de bosser pour les Éditions du Typhon, dont j’adore la ligne éditoriale (et la maquette, et les couvertures). Cela m’a d’ailleurs permis les deux fois de travailler avec un auteur mort, ce qui libère d’une certaine pression tout en privant d’une sourceLire la suite « Unboxing Le Chef »

Unboxing Idéalis 2

Petit plaisir du jour, l’ouverture du carton d’Idéalis – 2 – Dormir dans un océan d’étoiles, qui conclut le pavé de Christopher Paolini, scindé en deux pour sa parution française chez Bayard. Pour l’anecdote On a dû s’y mettre à trois pour venir à bout de ce projet, car l’auteur prévoyait une tournée européenne pourLire la suite « Unboxing Idéalis 2 »

M’sieurs-dames (et madelle)

Comment traduit-on « Mister » ? Ça, ça va à peu près, c’est Monsieur. Et en abrégé, Mr donne M. (pour rappel, Mr est donc un anglicisme). Soit. Et Mrs devient Mme. Notons tout de même que Mrs se prononce « Missiz », mais ne s’écrit pas au long, et donc que Madame se traduit Mrs, voire « Madam », mais queLire la suite « M’sieurs-dames (et madelle) »