Point d’étape mastodonte – 2

Me voici ni très bavard ni très assidu, les lectures en retard s’accumulent, les feuillets traduits aussi. Après un ralentissement assez malvenu (le texte définitif s’avère truffé de microchangements par rapport à la V1 sur laquelle je bossais, j’ai donc dû tout pointer pour ne rien laisser passer – il y a quelques bidouilles sansLire la suite « Point d’étape mastodonte – 2 »

Point d’étape mastodonte – 1

Je le savais depuis longtemps : mon plus gros chantier de l’année – tant en termes de volume que d’enjeux – serait un ouvrage colossal d’environ 2 millions de signes en VF (plus de 1000 pages sur le fichier d’origine). L’objectif étant de caler la sortie sur celle de la VO, il s’avère que les délaisLire la suite « Point d’étape mastodonte – 1 »

Digressions autour du foisonnement

Le français est une langue plus « foisonnante » que l’anglais, à savoir qu’une traduction en français sera, en moyenne, 15 à 20% plus longue qu’un texte original dans la langue de Shakespeare. La preuve en est : Guillaume Secouelapoire nécessite 23 caractères espace comprise, alors que William Shakespeare en compte 19, soit une augmentation d’environ 20%,Lire la suite « Digressions autour du foisonnement« 

Une quinzaine en enfer

[Comme je t’aime bien, je préfère te prévenir, c’est un peu long. Et j’eus su coder un sommaire sur WordPress, mais n’ai pas tellement le courage ni le temps de me replonger dedans, alors dans ma grande mansuétude je te mets des intertitres en gras sans lien pour cliquer dessus, c’est déjà ça.] 1. LeLire la suite « Une quinzaine en enfer« 

Unboxing Le Masque tombe (Bone Season 4)

Tu te rappelles quand je t’ai présenté Le Chant se lève ? Eh bien, voici la suite. Ce tome 4 conclut le premier arc narratif de l’heptalogie prévue par l’autrice dès la publication du tome 1 (Saison d’os) il y a presque dix ans. On ne peut qu’être impressionné devant le travail abattu par Samantha Shannon. Je n’aiLire la suite « Unboxing Le Masque tombe (Bone Season 4)« 

Urssafuffit maintenant (épisode 3)

Previously, on Urssafuffit maintenant : Au péril de sa vie et de celle de ses proches, notre auteur a finalement réussi à valider définitivement sa déclaration 2020. Cet exploit lui vaut la reconnaissance éternelle de sa psychologue, qui se félicite de ne plus être harcelée de coups de fil paniqués au milieu de la nuit. OnLire la suite « Urssafuffit maintenant (épisode 3) »

Urssafuffit maintenant (épisode 2)

Previously, on Urssafuffit maintenant : Par souci de simplification et pour éviter toute phobie administrative, il a été décidé que l’Urssaf du Limousin succéderait à l’Agessa pour le recouvrement des cotisations vieillesse des artistes-auteurs. Étonnamment, la première année s’est bien passée : la connexion s’est effectuée sans problème pour tout le monde (disons qu’il était parfois possibleLire la suite « Urssafuffit maintenant (épisode 2) »

Urssafuffit maintenant (épisode 1)

En 2020, le rapport Racine, dont la plupart des recommandations ont largement été enterrées, a eu notamment le mérite de mettre au jour un « petit » scandale : l’Agessa, qui avait la charge de prélever les cotisations santé et vieillesse des artistes-auteurs, ne recouvrait en réalité que les premières. De bonne foi, les auteurs pensaient donc cotiserLire la suite « Urssafuffit maintenant (épisode 1) »

M’sieurs-dames (et madelle)

Comment traduit-on « Mister » ? Ça, ça va à peu près, c’est Monsieur. Et en abrégé, Mr donne M. (pour rappel, Mr est donc un anglicisme). Soit. Et Mrs devient Mme. Notons tout de même que Mrs se prononce « Missiz », mais ne s’écrit pas au long, et donc que Madame se traduit Mrs, voire « Madam », mais queLire la suite « M’sieurs-dames (et madelle) »

On peut se tutoyer ? (Traduire le « you »)

Il paie pas de mine, ce « you », et même les pires anglophobes ont tendance à le comprendre. Pourtant, à traduire, ça peut être une gageure. Ça en fait l’une des questions qui reviennent de façon quasi systématique : quels rapports entretiennent les personnages au cours d’un roman, et donc comment trancher entre « tu » et « vous » ? Il arriveLire la suite « On peut se tutoyer ? (Traduire le « you ») »